Florence Banos

Peux tu nous raconter ton parcours dans le théâtre ?

J’ai débuté le théâtre en 2006 à Paris où j’ai suivi des cours pendant deux ans et expérimenté la scène et l aventure humaine d’un projet collectif. Après avoir déménagé à Marseille j’ai poursuivi les cours et retrouvé une équipe de comédiens qui sont devenus mes amis avec qui je fais désormais partie d’une troupe les improbables depuis 2011. En parallèle j’ai repris deux ans de cours de théâtre avancé dans des lieux différents pour continuer à apprendre, à évoluer vers plus de justesse dans le jeu. Aujourd’hui je me professionnalise en restant toujours dans la compagnie des improbables bien sûr!

Comment as-tu intégré « la compagnie les improbables »?

Après avoir suivi des cours avec l’équipe fondatrice de la compagnie ces derniers m’ont rappelée pour les rejoindre sur le projet un petit jeu sans conséquence et c’est parti! Ca fait sept ans que ça dure !

As tu un souvenir ou une anecdote à nous raconter depuis que tu es Improbable ?

Si seulement j’en avais qu’un ! j’en ai des milliers. difficile de n’en garder qu’un. Allez en voilà un, un soir de représentation à Aix une symbiose totale entre nous et le public nous étions comme transcendés, une expérience inoubliable un pur moment de bonheur partagé, une des raisons pour laquelle j’aime tant le théâtre !

Que t’apporte le théâtre ?

Difficile à décrire puisque je ne peux m’en passer au point d’en faire mon métier. C est  une passion et comme toute passion le théâtre m’apporte des émotions intenses, le sentiment d’être vivante. C’est un lieu de partage, une aventure  tellement humaine !

As tu des auteurs ou des styles que tu apprécies particulièrement ?

Ah!  Shakespeare ou comment partir de la grande histoire pour faire apparaître l’infiniment petit, ce qui fait de nous des  êtres  humains.Le  théâtre du vrai, de celui qui ne ment pas, qui nous dévoile dans nos côtés les plus sympathiques mais aussi les plus sombres. J’aime le théâtre engagé, celui qui nous modifie,  qui nous pousse à réfléchir ou parfois nous reconnaître.

Ton plat préféré ?

Le tiramisu bien sûr!

Publicités